Inscription Eleveur | Connexion
Vous êtes ici : Conseils et dossiers sur la vie des animaux > La faune sauvage > Le paresseux est-il vraiment un animal paresseux ?

Le paresseux est-il vraiment un animal paresseux ?

Dans cet article, nous allons tenter de vous donner les clés pour apprendre à mieux connaitre le paresseux : où il vit, ce qui le fragilise, les conséquences et les solutions pour ainsi contribuer à la sensibilisation autour de cette espèce en voie de disparition.

Le paresseux est-il vraiment un animal paresseux ?

Le paresseux n’a rien de paresseux…

Voici quelques questions pratiques et réponses insolites qui devraient ravir les plus grands et attiser la curiosité des plus petits :

  • le paresseux n’a rien de paresseux, il est juste très lent,
  • les paresseux sont des mammifères arboricoles (qui vivent dans les arbres),
  • il en existe 2 espèces : le paresseux à trois-doigts et le paresseux à deux-doigts ; concernant leurs pieds, ils ont tous 3 orteils, peu importe leur espèce.

Que mange le paresseux ?

Il est végétarien et se nourrit essentiellement de feuilles très difficiles à digérer ce qui rend sa digestion très lente, qui ne lui fournit que très peu d’énergie. C’est ce qui explique son extrême lenteur.

Où vit le paresseux ?

Il vit dans les forêts d'Amérique centrale et d'Amérique du sud principalement dans les arbres où il passe la majeure partie de sa vie à l’envers et suspendu. Oui vous avez bien entendu ! C’est un original au mode de vie pas bana.

Comment fait-il pour vivre constamment la tête à l’envers ?

Sachant qu’il passe près de 90 % de son temps suspendu aux branches d’un arbre ; à dormir, manger, même faire ses petits. On peut aisément imaginer les difficultés respiratoires ou digestives qu’il peut rencontrer…Et bien non, détrompez-vous !

Figurez-vous que son organisme est totalement adapté à ce mode de vie incroyable. Ses organes sont tout simplement collés aux parois de son corps pour éviter ainsi qu'ils ne bougent ou soient comprimés lors de ces déplacements.

Quand les paresseux descendent-ils de leur arbre ?

Apprenez que le paresseux descend une fois par semaine pour faire ses besoins. Mais rassurez-vous il ne souffre pas de constipation, il a juste une digestion plus lente que la moyenne.

Le paresseux a-t-il des prédateurs ?

Être au sol, n’est pas son fort. Il est difficile pour lui de se déplacer notamment à cause de ses longues griffes. C’est malheureusement dans ces moments là qu’il rencontre ses prédateurs : le jaguar, l'ocelot et l'aigle harpie. Sachez que son extrême lenteur peut se transformer en formidable atout, comme il se déplace très lentement, il passera totalement inaperçu aux yeux de ses prédateurs. Pas vu, pas pris !

Quelques chiffres à retenir sur le paresseux :

  • 12 ans : le paresseux peut vivre jusqu’à 12 ans. Il est solitaire et ne s’accouple que tous les deux ans
  • 80% : il dort 80% de son temps. Il est actif la nuit, c'est donc un animal plutôt nocturne. Pendant les 20% qui restent, il s'accouple.
  • 14 heures : il passe de 14 à 18 heures par jour à dormir.
  • 270 degrés, c'est l'angle jusqu'auquel peut tourner sa tête. Le paresseux peut presque voir jusque derrière lui !
  • 18 dents qui sont toutes des molaires qui lui servent à mâcher les feuilles qui constituent sa nourriture.
  • 45 à 85 centimètres de long avec un pelage marron foncé à verdâtre.
  • 4 à 8 Kg, c'est son poids.
  • 2 mètres parcourus/mn, ce qui lui permet d’économiser son énergie au maximum.
  • 3 doigts avec des griffes crochues au bout de bras immenses, une drôle de tête, un museau très court, des yeux myopes.
  • 14 minutes d'apnée sous l'eau maximum. C 'est un très bon nageur.
  • 1 fois par semaine, c'est la fréquence où il fait ses besoins. Il stocke dans son organisme urine et crottes et ne s’en libère qu’une fois par semaine, quand il descend au sol creuser un trou pour déposer ses besoins hebdomadaires. Quand on sait qu’il met un mois à digérer une feuille, aucun risque d’occlusion intestinale !

Comme vous l’avez compris, le paresseux est un animal unique et surprenant. Mais il est malheureusement en voie d’extinction. Actuellement la principale menace pour le paresseux est l'homme. Chaque jour, nous empiétons sur son territoire, et les changements climatiques ont un impact néfaste sur le paresseux.

Le saviez-vous ?

  • Le paresseux est le mammifère le plus lent du monde. Il est plus lent qu’une tortue.
  • Les femelles s'accouplent en juin.
  • La mère met bas la tête en bas.
  • Son régime alimentaire fait que le paresseux ne boit jamais, il trouve toute l'eau nécessaire dans les feuilles.
  • Le pelage du paresseux est également le lieu de vie d'insectes, comme des papillons, des coléoptères et des acariens.
  • La tête du paresseux est ronde, son nez est écrasé, il n'a pas d'oreilles, mais de grands yeux.
  • La morphologie du visage d’un paresseux donne l’impression qu’il sourit tout le temps et qu'il est toujours content.
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : M8Sz9N

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires

  • Le brame du cerf : quand, pourquoi, où l'observer ? Le brame du cerf : quand, pourquoi, où l'observer ? Tous les ans, le brame du cerf est une période très attendue par les passionnés du cerf et de nature. Le mois de septembre est justement la bonne période de l’année pour les observer et pour...
  • La Buse Variable, un rapace très commun La Buse Variable, un rapace très commun La Buse variable (Buteo buteo) est sans doute le rapace le plus répandu en Europe, mais elle peut-être aussi visible dans certaines régions d’Asie et d’Afrique. Elle fait également partie des...