Inscription Eleveur | Connexion
Vous êtes ici : Conseils et dossiers sur la vie des animaux > La faune sauvage > La chauve-souris, mammifère volant : quelles espèces peut-on rencontrer en France ?

La chauve-souris, mammifère volant : quelles espèces peut-on rencontrer en France ?

À la fois victimes d’une chasse injustifiée, de l’urbanisation, ou encore de l’agriculture intensive, les chauves-souris sont actuellement en France des espèces menacées et sont de ce fait protégées par la loi. Partez à la découverte de ce petit animal volant...

Caractères physiques et morphologie de la chauve-souris

De la famille des chiroptères et de la classe des mammalia, les chauves-souris sont aujourd’hui les seuls mammifères qui sont doués pour le vol. Par contre, cet animal n’est pas très à l’aise au sol. Et sa grande particularité réside dans ses deux ailes qui sont en fait des mains formées de véritables métacarpes, de phalanges et d’avant-bras.

Plus précisément, excepté ses pouces, ses quatre doigts exceptionnellement longilignes sont couverts d’une membrane de peau à la fois tendue et souple. Aussi appelé patagium, ce tissu très fin permet aussi aux chauves-souris de planer et de se maintenir longtemps en l’air. Sinon, exceptionnellement vascularisée et truffée de nerfs, cette membrane lui sert également de régulateur de température.

chauves-souris

D’ailleurs, les chiroptères n’hésitent pas à s’en envelopper lorsqu’ils dorment et quand ils sont en hibernation. C’est pourquoi cette partie du corps de l’animal est celle qui se régénère le plus vite. Sinon, les chauves-souris se démarquent également par leur manière de s’orienter puisqu'elles ont essentiellement recours à leur ouïe. Elles ont d’ailleurs, également, un odorat particulièrement bien développé.

Mode de vie et d'alimentation de la chauve-souris

Les chauves-souris sont totalement nocturnes. Avec une posture qui leur est aussi spécifique, à savoir la tête en bas, elles passent leur journée à dormir, plus précisément près de vingt heures. Elles ne sortent de leur habitation qu’une fois la nuit tombée. Les quatre heures restantes sont alors principalement consacrées à la chasse. Et pour se repérer dans la nuit noire, mais surtout pour trouver leurs proies, les chauves-souris utilisent un système très évolué d’ondes sonores et d’ultrasons. C’est pourquoi il est quasiment impossible d’en croiser dans la journée. Tout ceci contribue à leur très mauvaise réputation liée au vampirisme. Pourtant, les espèces qui vivent sur l’ensemble du continent européen sont 100% insectivores.

Ne se nourrissant que d’insectes, dont notamment les mouches et les moustiques, il n’y a aucun risque que ces mammifères volants se mettent à attaquer les humains, encore moins à sucer leur sang. Sinon, raffolant également des papillons de nuit, moucherons et autres, les chauves-souris sont très utiles aux agriculteurs, aux arboriculteurs et aux jardiniers puisque ces animaux jouent un rôle d'insecticide naturel et bio !

Les espèces de chauves-souris rencontrées en France

chauve-souris

C’est entre mars et octobre que les chauves-souris européennes sont surtout les plus actives. Le reste de l’année, ces animaux hibernent dans des endroits de préférence sombres, calmes et humides comme les tunnels, les grottes, ou encore les cavités souterraines. Toutefois, pour s’adapter à l’urbanisation et aux constructions modernes, les chauves-souris s'installent aussi dans les coins et les recoins de nos greniers, de nos combles, de nos hangars…

Et même si la population de chauves-souris est aujourd’hui en déclin, on en recense dans le monde quelque mille quatre cents espèces. La France métropolitaine en compte tout de même trente-quatre qui sont classées en quatre grandes familles.

Il y a d’abord les Rhinolophidés que l’on reconnaît très facilement grâce à leur nez qui imite la forme d’un fer à cheval. Viennent après les Vespertilionidés. C’est cette famille qui regroupe le plus grand nombre d’espèces dont les plus connues sont : les murins à moustaches et à oreilles écartées, les pipistrelles, et les barbastelles. Le troisième groupe est celui des Minioptéridés avec les minioptères de Schreiber que l’on rencontre surtout en Rhône-Alpes et que l’on identifie par leur front bombé et leurs oreilles carrées avec un targus court. Enfin, les Molossidés avec les molosses de Cestoni sont les seules représentantes du genre Tadarida que l’on peut rencontrer en France et même en Europe.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter ce dossier

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : fGcYjz

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires